Archives du mot-clé sarouel

Sarouel 18 mois

Comme je le disais plus tôt, je tricote très lentement. Résultat, il me faut prévoir longtemps à l’avance si je veux faire des vêtements pour mon fils.

Cela faisait un moment que je lorgnais sérieusement vers la couture. Le hic, pas de machine à coudre. Je n’en ai jamais utilisé, je trouvais ça hors de portée pour moi et puis, ce n’est pas donné quand même, ces engins-là. Et si la couture ne me plaisait pas ? Quel intérêt d’investir ?

Le blog La couture pour les brutes m’a fait de l’œil (c’est que la dame est douée). Un moment. Et puis, j’ai commencé à coudre de petites choses, comme des coussins tactiles pour l’Alien, faits dans de vieilles fringues (je fais beaucoup de récup, je sais). Et j’ai remarqué que je cousais quand même très lentement et de manière très irrégulière. Si je me lançais dans les fringues et autres trucs qui me font envie, j’allais vite me décourager.

J’ai donc acheté une machine à coudre : la Silvercrest de chez Lidl (avantage d’être en Allemagne, c’est qu’elle est dispo tout le temps sur leur site) à 70 €. J’ai vaincu ma peur de l’engin (avec l’aide de ce super site) et j’ai cousu un premier vêtement pour l’Alien.

sarouel

 

C’est un sarouel fait dans un (très) vieux tee-shirt de son père. J’ai déniché le tuto chez Bulle de Gum, découpé le patron à la taille de mon fiston. J’avais envie de faire un sarouel depuis un moment. Parce que marre des fringues de bébé qui taillent n’importe comment, comme si les bébés étaient filiformes. De plus, l’Alien porte des couches lavables, ce qui lui fait un gros derrière qui ne rentre pas dans les pantalons standards. Prendre la taille au-dessus est une solution mais bonjour les bas de pantalons qui traînent et qui empêchent de marcher.

Ce sarouel m’a montré que coudre était sympa et rapide avec une machine (et pas si compliqué au final), mais qu’il fallait vraiment que je m’entraîne. Cela ne se voit pas sur la photo mais les coutures pour les gouttières qui servent à passer les élastiques ne se rejoignent pas vraiment. Je dois donc faire attention aux finitions.

Bon, c’était un essai, parce que vu l’état du tee-shirt, c’est bon pour traîner dans la maison.