Archives du mot-clé écriture

Beyond the Stars – Chapitre 17

Et donc, je reprends la publication de Beyond the Stars ce soir avec le chapitre 17. Je n’ai pas encore terminé la relecture, mais j’envoie un signal pour dire que cette histoire existe encore.

En tout cas, en me relisant, je m’aperçois que gérer presque une dizaine de personnages est difficile. J’ai des incohérences de malade. C’est ça d’avoir abandonné l’écriture de cette histoire pendant presque deux ans. En tout cas, j’ai de gros éléments à reprendre. Et une bonne partie du chapitre 24 à écrire.

Je reprends doucement le fil. Des passages me plaisent. D’autres moins. J’essaierais d’avoir un rythme régulier de parution.

En attendant, bonne lecture.

Lire le chapitre.

Essai d’e-book avec Scrivener

Je suis donc en train de tester le logiciel Scrivener pour optimiser la relecture de Beyond the Stars.

Pour le moment, je me fais à la bête. Il faut un temps d’adaptation, c’est certain.

Je me suis aperçue que l’on pouvait faire des e-books ! Alors, ni une, ni deux, bidouillage pendant quelques heures pour savoir comment bien formater la chose et voilà mon premier e-book.

J’ai jeté mon dévolu sur Les Feuilles… que je voulais avoir en format lisible pour mon Kobo.

Et je me dis que le mettre ici serait aussi une bonne idée. Faut être moderne un peu. Voilà donc pour vous Les feuilles rousses tombent en automne en version .epub.

Télécharger

N’hésitez pas à me faire part d’éventuels problèmes.

On me dit dans l’oreillette que le site fête ses 12 ans aujourd’hui. Ça tombe bien, non ?

Bilan du CampNaNoWriMo

2014-Winner-Facebook-ProfileLe camp NaNoWriMo de juillet tombait vraiment à pic. Les vacances, une envie d’écrire autre chose que mon mémoire… Le désir de terminer Beyond the Stars une bonne fois pour toutes.

Mon objectif premier était 10 000 mots. Je pensais que ce serait suffisant pour finir cette histoire. Je sentais que j’étais près de la fin.

Quelle naïve.

Il m’aura fallu écrire 36 000 mots pour terminer le premier jet. Aujourd’hui donc, j’ai fini la version brute de Beyond the Stars. Il était temps. Il y aura donc 41 chapitres et un épilogue. Pour le moment, 320 000 mots.

Ce mois d’écriture m’aura montré que je suis capable d’optimiser mon temps libre, c’est à dire les siestes de mon fils, même si je peux encore faire mieux. Je peux donc être efficace, car je sais que ce temps limité est précieux. J’ai été très peu frustrée de me dire que je n’avais pas fait grand chose pour moi ce mois-ci. Il a été cependant difficile de freiner parfois les idées. Je me suis souvent retrouvée à ne plus me rappeler de la super idée que j’avais eu en endormant fiston une fois devant l’écran. Cela m’aura aussi prouvé que si je me donne vraiment des coups de pied aux fesses, je peux avancer une histoire sans la délaisser, même si je ne suis pas satisfaite de ce que j’écris. Les relectures/corrections sont là pour améliorer le truc. J’avoue quand même avoir bloqué à deux moments parce que je ne savais pas comment faire avancer l’histoire. D’où l’utilité d’une vraie chronologie cohérente.

campnano2014

Ce premier jet devra être vraiment relu. Du chapitre 16 à l’épilogue, c’est du brut de chez brut. Je vais laisser un peu reposer tout cela un moment. J’ai du travail pour mon dossier de candidature en M2 qui va m’occuper tout le mois d’août. Puis, j’ai laissé en plan deux trois projets coutures que j’aimerais bien finir (comme une turbulette d’été… ahem.) Ensuite, j’attaquerai les corrections. Je vais tester Scrivener pour voir si c’est efficace pour la gestion des personnages éparpillés partout dont je ne me souviens plus où ils sont d’un chapitre sur l’autre (véridique). Après, je reprendrais la publication.

Je suis satisfaire de mon mois, vidée d’avoir fini ce premier jet. Je serais encore un peu dans le truc pour un moment, mais je sais que maintenant, c’est de plus en plus la fin.

De bonnes fics, mangez-en.

Cela va faire huit ans que je suis revieweuse sur le site Fanfictions.fr. En huit ans, je n’ai pas critiqué tant de fics que ça. Mon compteur indique 69 mais je crois que c’est plus, car les fics supprimées ne s’affichent plus. Bon, je ne suis pas là pour me gausser des chiffres. Sur ces 69 critiques, il y a du très bon, du bon, du moins bon, du mauvais et du foutage de g.

J’ai décidé de partager un peu les fictions que j’ai appréciées. Il y a de bons auteurs qui méritent d’être lus, qui bossent, qui en ont dans le ventre. Je ne présente pas forcément le meilleur du meilleur selon moi, mais aussi des textes qui méritent qu’on s’attarde dessus, qui m’ont fait passer un bon moment.

Une nouvelle rubrique va donc faire son apparition dans le menu. J’y mettrais la liste de mes »recommandations » de lecture. Elle se remplira au fur et à mesure. Evidemment, comme tout avis, c’est très subjectif.

Pour le moment, je sors un peu les vieilles reviews, mais les bons écrits, ça ne se démode pas.

 

 

Back in black

Je reviens.

Encore une fois.

J’ai terminé mon M1, je commence à trouver un rythme avec mon fils (a.k.a l’Alien), j’arrive à dégager du temps pour des projets.

Mais je ne vais pas vous parler d’écriture. Même si Beyond the Stars a atteint désormais son 37ème chapitre et que je n’ai pas encore fini. Ça avance. Je compte faire le camp NaNoWriMo de juillet pour finir. Je suis dans l’épique de la bataille finale et ce n’est vraiment pas simple à écrire. La surenchère n’est pas loin.

Mais je ne postais pas pour cela.

Je me suis fait la réflexion qu’ici, c’était quand même mon espace. Que je pouvais y mettre ce que je voulais. Que désormais, comme je ne cantonne pas ma créativité à l’écriture seule, je pouvais aussi en parler ici.

Je me suis mise à tricoter. Et à coudre aussi.

Rien de bien folichon, mais ça me fait du bien. A la limite, c’est plus gratifiant que l’écriture, c’est concret, ça va plus ou moins vite… J’ai parfois pris plus de plaisir cette année à sortir les aiguilles qu’à taper au clavier.

Alors, je suis une grande débutante. Mais j’ai désormais envie de montrer ce que je fais avec mes petites mains ici. Enfin, les trucs montrables. J’en n’ai pas fait des tonnes non plus, c’est aussi d’autres moments à trouver pour le faire.

J’évolue avec le temps. Ayanoyume aussi.

Bilan de septembre

crayon-cassePetit bilan ce mois-ci. A peine plus de 4 000 mots.

Rien à voir avec cet été.

Écrire avec un bébé n’est pas si évident, en fait. On pourrait me dire « écrit pendant qu’il dort ! ». Certes.

Mais…

Mais j’ai un modèle « micro siestes ». C’est à dire qu’il dort 20 min de temps en temps et de manière complètement aléatoire.

Mais quand il dort, j’ai plein d’autres choses à faire. Maman à la maison, c’est pas glandouille toute la journée non plus ! Je tiens à un intérieur vivable, quand même.

 

Toutefois, j’avoue que mon fils n’est pas le principal responsable de ma petite avancée. M’occuper de lui m’a fait reprendre la lecture. Ouaip. J’ai jamais lu autant depuis un bon moment. Ça, c’est positif.

 

Non, le souci, c’est moi. Et ma grande copine la procrastination.

 

Au hasard d’un détour sur Youtube, mon mari est tombé sur une petite chaîne sympa : ASAPScience et il se trouve que par hasard, il y a une vidéo qui explique la procrastination et comment l’éviter.

Justement, ça me cause.

Reprenons encore une fois des résolutions.

D’abord, je me sèvre un peu d’Internet. C’est vrai, je me suis rendue compte que ça me prenait vraiment du temps de lurker des trucs et que c’était limite improductif. J’ai cependant découvert des trucs sympas sur ce qu’on peut faire avec un bébé mais ça ne fait pas aligner des mots.

Ensuite, je me donne un temps donné. C’est ça le souci, souvent, je me dis que j’ai toute la journée pour écrire. Arrivée au soir, je suis claquée et donc je n’écris pas ou des trucs complètement nuls. Toutefois, le temps donné ne suffit pas. J’ai quand même un paramètre variable à gérer : mon fils. S’occuper de lui passe avant tout le reste (même ma propre vessie, c’est pour dire). Il me faut un quota de mots. Ensuite, me dire que tant que je n’ai pas atteint soit le temps, soit les mots, je ne fais rien d’autre que fiston et écriture.

J’ai vraiment envie de finir Beyond The Stars en octobre, du moins le premier jet. Parce qu’en novembre, c’est le NaNoWriMo. Je n’ai pas envie de penser à l’échec qui me pend au nez, mais j’aimerais le tenter cette année quand même. Et je n’ai pas envie de le consacrer à BTS, une fois encore. Ça suffit. J’ai déjà fait deux NaNo là-dessus, sans parler des Camps NaNo.

J’ai envie de passer à autre chose.

Je suis actuellement bloquée sur une scène. Je sais où je dois mener mes personnages mais c’est le cheminement qui me pose souci. Je suis très proche de la fin. A ce propos, j’ai pris la décision de ne pas poursuivre plus qu’un certain point. Certes, j’ai déjà des scènes écrites après ce point, justement. Des pages et des pages. C’étaient même les premiers mots que j’avais posés pour cette histoire. Mais je ne les incorporerais pas à l’histoire finale. Parce que je trouve qu’au final, ça déséquilibre le récit. Il faut aussi savoir quand s’arrêter. Maintenant, je le sais. Ca vous rassure ?

Je laisse donc septembre derrière mois avec amertume. Mais octobre est un autre mois.

Bilan d’Août

writing_tabletCe mois-ci, je compte tout : articles et projets. Pour voir ce que je peux écrire au total.

9238 mots. Je n’avais pas d’objectif chiffré, alors ce n’est pas si mal !

J’ai donc écrit mes articles de rétrospective, commencé un projet pour mon mes études, continué un peu Beyond The Stars.

J’écris quand je peux. Quand mon fils est tranquille, repu et propre, quand le ménage et les impératifs de la maison sont faits. Ce n’est pas évident. Août a aussi été chargé en interactions sociales. Il faut bien que je voie des gens.

BTS ne verra pas sa fin ce mois-ci. Plus j’avance, plus elle s’éloigne. Là, je viens de laisser Shepard avec une commotion cérébrale en plein champ de bataille. Les scènes d’action ne sont pas ce que j’arrive le mieux à écrire, c’est même un de mes points faibles avec les scènes érotiques. C’est pour cela que je préfère ne pas bâcler ce passage final. Je veux que ce soit épique, que ça marque le lecteur. Ce sera la dernière chose qu’il lira de l’histoire, il faut que ça en vaille la peine et qu’on s’en souvienne un peu. J’ai envie de donner des frissons au lecteur, qu’il ait la trouille, qu’il pense que certains personnages vont mourir, que chaque seconde est peut-être la dernière…

Mais presque 10 000 mots, quand même ! Le NaNo approche. Il va falloir augmenter la cadence.

[Rétrospective 11 ans] : Bilan et perspectives

Allez, il est temps de conclure cette rétrospective.

En regardant ces onze années, j’ai pu observer, avec mon recul actuel, mon évolution en matière d’écriture et aussi mon rapport à ce site.

Continuer la lecture de [Rétrospective 11 ans] : Bilan et perspectives 

[Rétrospective 11 ans] : Le cas Harzerezh

Comme j’en ai parlé précédemment, il y a une histoire qui caractérise assez l’évolution de ma manière de concevoir l’écriture.

L’idée germe assez tôt, j’ai à peine commencé Résurrection est la Clé que j’ai une autre idée de fanfiction. J’entrevois un scénario épique avec un peu de tout : action, aventure, romance… Bref, le cocktail explosif qui, pour moi, à cette époque, ne pouvait qu’être bon.

Continuer la lecture de [Rétrospective 11 ans] : Le cas Harzerezh 

[Rétrospective 11 ans] : Le(s) retour(s) du come-back.

Pendant une année, je ne poste rien sur Ayanoyume. La première mise à jour est postée un an jour pour jour après la fin de la publication de LFRTA. J’y annonce le début de la publication de Beyond the Stars.

Continuer la lecture de [Rétrospective 11 ans] : Le(s) retour(s) du come-back.