Archives du mot-clé couture

Bonnet d’automne 18 mois

L’écriture, c’est bien. Mais ces derniers temps, cela m’a tellement accaparé que j’en ai mis de côté la couture.

Et ça urgeait de plus en plus de coudre un bonnet pour l’Alien. Refusant tout autre chose que sa casquette estivale, il m’a fallu trouver un bonnet qui s’attache !

Comme mes recherches de « tout fait » n’ont rien donné, j’ai repris la machine ce week-end et voilà :

bonnet3 bonnet3b

Je me suis inspirée d’un tutoriel de Sew Liberated, le « Sweet Pea Pilot Cap », mais je n’ai pas du tout utilisé les mêmes tissus, j’ai récupéré des chutes de coton, restes du tissu de la guirlande de fanions cousue pour l’anniversaire de l’Alien et d’une paire de rideaux. J’ai doublé le bonnet pour qu’il soit chaud.

Il y a quelques défauts, mais je suis globalement contente de ma réalisation. Et l’Alien ne l’enlève pas ! Même si les liens sont un poils courts.

J’ai d’autres projets sur le feu et j’ai hâte de les finir !

 

Guirlande de fanions

Pour l’anniversaire de l’Alien, je voulais absolument faire une guirlande de fanions. Parce que je trouve ça festif et joli.

anniv1Ça en jette, n’est-ce pas ?

J’ai suivi le tutoriel en images pas-à-pas du blog Au 13. C’est assez facile, il faut juste bien faire les pointes. J’ai bien aimé faire cette guirlande. Elle servira pour la déco de la chambre de l’Alien.

Matériel
Coton Owly 1
Coton Cotton stars small 15
Biais en coton blanc
Tissus et biais de chez Stoffe.de.

Mes futurs projets ne sont pas folichons. J’ai des ourlets de pantalon à faire et des boosters pour les couches lavables (j’ai un gros pisseur). Mais j’ai déjà noté deux trois trucs qui seront plus intéressants. J’en parle bientôt !

 

Sarouel 18 mois

Comme je le disais plus tôt, je tricote très lentement. Résultat, il me faut prévoir longtemps à l’avance si je veux faire des vêtements pour mon fils.

Cela faisait un moment que je lorgnais sérieusement vers la couture. Le hic, pas de machine à coudre. Je n’en ai jamais utilisé, je trouvais ça hors de portée pour moi et puis, ce n’est pas donné quand même, ces engins-là. Et si la couture ne me plaisait pas ? Quel intérêt d’investir ?

Le blog La couture pour les brutes m’a fait de l’œil (c’est que la dame est douée). Un moment. Et puis, j’ai commencé à coudre de petites choses, comme des coussins tactiles pour l’Alien, faits dans de vieilles fringues (je fais beaucoup de récup, je sais). Et j’ai remarqué que je cousais quand même très lentement et de manière très irrégulière. Si je me lançais dans les fringues et autres trucs qui me font envie, j’allais vite me décourager.

J’ai donc acheté une machine à coudre : la Silvercrest de chez Lidl (avantage d’être en Allemagne, c’est qu’elle est dispo tout le temps sur leur site) à 70 €. J’ai vaincu ma peur de l’engin (avec l’aide de ce super site) et j’ai cousu un premier vêtement pour l’Alien.

sarouel

 

C’est un sarouel fait dans un (très) vieux tee-shirt de son père. J’ai déniché le tuto chez Bulle de Gum, découpé le patron à la taille de mon fiston. J’avais envie de faire un sarouel depuis un moment. Parce que marre des fringues de bébé qui taillent n’importe comment, comme si les bébés étaient filiformes. De plus, l’Alien porte des couches lavables, ce qui lui fait un gros derrière qui ne rentre pas dans les pantalons standards. Prendre la taille au-dessus est une solution mais bonjour les bas de pantalons qui traînent et qui empêchent de marcher.

Ce sarouel m’a montré que coudre était sympa et rapide avec une machine (et pas si compliqué au final), mais qu’il fallait vraiment que je m’entraîne. Cela ne se voit pas sur la photo mais les coutures pour les gouttières qui servent à passer les élastiques ne se rejoignent pas vraiment. Je dois donc faire attention aux finitions.

Bon, c’était un essai, parce que vu l’état du tee-shirt, c’est bon pour traîner dans la maison.

Back in black

Je reviens.

Encore une fois.

J’ai terminé mon M1, je commence à trouver un rythme avec mon fils (a.k.a l’Alien), j’arrive à dégager du temps pour des projets.

Mais je ne vais pas vous parler d’écriture. Même si Beyond the Stars a atteint désormais son 37ème chapitre et que je n’ai pas encore fini. Ça avance. Je compte faire le camp NaNoWriMo de juillet pour finir. Je suis dans l’épique de la bataille finale et ce n’est vraiment pas simple à écrire. La surenchère n’est pas loin.

Mais je ne postais pas pour cela.

Je me suis fait la réflexion qu’ici, c’était quand même mon espace. Que je pouvais y mettre ce que je voulais. Que désormais, comme je ne cantonne pas ma créativité à l’écriture seule, je pouvais aussi en parler ici.

Je me suis mise à tricoter. Et à coudre aussi.

Rien de bien folichon, mais ça me fait du bien. A la limite, c’est plus gratifiant que l’écriture, c’est concret, ça va plus ou moins vite… J’ai parfois pris plus de plaisir cette année à sortir les aiguilles qu’à taper au clavier.

Alors, je suis une grande débutante. Mais j’ai désormais envie de montrer ce que je fais avec mes petites mains ici. Enfin, les trucs montrables. J’en n’ai pas fait des tonnes non plus, c’est aussi d’autres moments à trouver pour le faire.

J’évolue avec le temps. Ayanoyume aussi.