Archives mensuelles : mai 2013

Créer son univers – cartographie par Hitto-sama

b21gabrig008Normalement, le copinage, c’est pas mon truc mais j’avoue que je ne vois pas pourquoi ne pas faire un peu la promo d’un boulot de qualité.

Pour le moment, aucun de mes projets ne comporte la nécessité de la création d’un monde imaginaire. Harzerezh se passe en Bretagne, le projet MNHM, comme son nom l’indique, est à Paris. Beyond the Stars, comme toute fanfiction qui se respecte, se situe dans un univers déjà bien décrit et je n’ai qu’à me pencher sur le Wiki bien fourni par les fans pour trouver des informations sur les planètes.

Donc, même si ça ne me servira pas pour l’instant, j’ai quand même eu la curiosité de suivre un peu ce que Hitto-sama fabrique avec les cartes de son univers original, qui répond au doux nom de Contes d’Icite et de Laga.

Et voilà-t-y pas qu’elle nous fait même un tutoriel sur la manière dont elle s’y prend pour créer la géographie de son monde.

Sans doute pas super pointu de la mort, peut-être « bricolé », fait-main, mais bon sang, ça a le mérite d’être vraiment expliqué avec rigueur et puis, ça a l’air de bien marcher, ces petits bricolages à partir de bidouilles Photoshop.

Et un tuto qui arrive à vous parler de tectonique des plaques, de climats et de fleuves sans vous ennuyer, moi, je dis que ça vaut le coup de s’y attarder un peu. Et puis, elles ont quand même de la tronche, ces cartes.

Allez, je suis sympa, je vous donne les liens vers les quatre parties du tutoriel (c’est un minimum) : 1 2 3

Moi, je suis coite face à un tel travail. J’aurais pas la patience.

 

(De quoi ? Où j’en suis dans mes projets ? Je viens de coucher mes premiers mots de mai aujourd’hui. Voilà, tout est dit.)

 

Evangelion 3.33 : You can (not) redo

Neon Genesis Evangelion et moi, c’est une relation compliquée. J’ai découvert l’anime au lycée, à l’époque où il n’y avait pas l’ADSL et où on se passait des CD gravés pour récupérer les épisodes que le copain qui avait l’illimité coûtant la peau des fesses arrivait à télécharger en plusieurs jours. Maintenant, j’ai un joli coffret avec l’intégrale qui trône sur une étagère. Et les mangas. Et les artbooks.

J’aime cette série autant qu’elle me met mal à l’aise. Je ne saurais l’expliquer. Je l’apprécie au point d’avoir regardé au moins deux fois The End of Evangelion avec ses sous-titres de m… qui te font demander parfois pourquoi raquer pour un boulot de moindre qualité qu’un fansub.

 

En tant que fan, je ne suis pas passée à côté des deux Rebuild of Evangelion sortis en Bluray. J’ai aimé renouer avec la série et n’ai pas été choquée plus que ça avec les quelques modifications apportées par Anno à son oeuvre.

Ne voulant pas attendre plus de temps pour regarder le 3.33, j’ai sauvagement téléchargé une version pirate avec les sous-titres peu de temps après la sortie en Bluray au Japon, le 24 avril. Voici un avis, totalement décousu mais c’est assez raccord avec ce troisième opus.

Continuer la lecture de Evangelion 3.33 : You can (not) redo 

Bilan du mois d’Avril

avril2Avec un peu de retard, voici mon bilan du mois d’Avril. Mois de CampNaNo donc mois d’écriture plutôt intensive.

J’ai écrit 52 015 mots. L’objectif de 50 000 est donc atteint. Je suis plutôt satisfaite.

Je n’ai cependant pas pu écrire les deux derniers jours parce qu’ayant du monde chez moi mais j’ai quand même dépassé mon objectif mensuel de 51 000 mots soit 1700 fois 30.

Tenir le quota a été parfois difficile, j’ai tendance à repousser ma séance d’écriture à la fin de la journée ce qui n’est pas forcément une bonne idée mais je partais du principe que je n’allais pas me coucher tant que mes mots n’étaient pas faits. Alors parfois, ça donne des choses pas terribles, c’est cousu de fil blanc, ça s’enchaîne mal mais c’est le principe de ce genre de marathon mensuel. Je reverrais ça lors de la phase de relecture.

avril

 

J’ai écrit 6 chapitres de Beyond The Stars, ce qui porte le nombre total de chapitres à 33. Je n’ai toujours pas fini cette histoire mais la fin est proche puisque j’en suis à écrire la dernière phase, je dirais. Il y a le dénouement à prévoir, l’épilogue et un gros passage que j’ai sauté faute d’inspiration mais dont j’ai les grandes lignes. Je n’arrive juste pas à le mettre en mots.

Pour l’instant, si je ne m’étale pas trop, il devrait y avoir 36 chapitres plus l’épilogue.

Le mois de mai risque d’être moins productif, du moins jusqu’à la semaine prochaine. J’espère finir Beyond The Stars ce mois-ci et entamer la relecture des chapitres écrits. Je sais, j’avais dit ça pour avril… Mais bon, parfois, on se laisse un peu porter par son propre récit.

Pour mai, je n’ai pas d’objectif de mots. J’espère que cela ne va pas ternir mon avancée.