Archives pour la catégorie Ecrits en vracs

[Harzerezh] – Variations autour d’un thème

Il s’agit d’un nouvel écrit sur Harzerezh, mon projet original. J’ai repris un texte du NaNoWriMo 2010 qu’il me restait à corriger avant de le publier. Toujours un écrit d’entraînement mais qui permet de mieux cerner les principaux personnages.
Actuellement, je n’écris plus tellement car je suis en train de travailler le background de Harzerezh. Je fais une étude sur les lieux où se passe l’histoire, notamment la ville de Santelmenez que j’ai inventée pour accueillir mon histoire. Je voudrais vraiment poser de bonnes bases pour que cet univers soit crédible et ça demande du travail !
En attendant, bonne lecture de ce texte.

Continuer la lecture de [Harzerezh] – Variations autour d’un thème 

[Harzerezh] – Sixième texte du marathon

Sixième texte sur l’univers de Harzerezh issu de ma participation au Marathon prompt du 21 et 22 août 2010.

La résistance de Gwilherm

Prompt : « You may say that I’m a dreamer
But I’m not the only one » (Tu peux dire que je suis rêveur, mais je ne suis pas le seul.) [John Lennon, Imagine] lancé par barbotine sur Marathon Prompt.
Rating : G
Nombre de mots : 384

Continuer la lecture de [Harzerezh] – Sixième texte du marathon 

[Harzerezh] – Cinquième texte du Marathon

Cinquième texte sur l’univers de Harzerezh issu de ma participation au Marathon prompt du 21 et 22 août 2010.

Les plaisirs d’une peintre

Prompt : – Le monde est empli de petits plaisirs. L’art consiste à les reconnaître. [Li T’Ai-Po]  &
– Do you want love or you want fame? (Veux-tu l’amour ou la célébrité?) [Lady Gaga – Love Game] lancés par calliopel sur Marathon Prompt.
Rating : PG
Nombre de mots : 226

Continuer la lecture de [Harzerezh] – Cinquième texte du Marathon 

[Harzerezh] – Quatrième texte du marathon

Quatrième texte sur l’univers de Harzerezh issu de ma participation au Marathon prompt du 21 et 22 août 2010.

Il faut sauver le soldat Erwan

Prompt : I need someone to save her/his ass (J’ai besoin de quelqu’un pour sauver son cul) [SOAD – Heroin] lancé par calliopel sur Marathon Prompt.
Rating : PG (gros mots)
Nombre de mots : 629

Continuer la lecture de [Harzerezh] – Quatrième texte du marathon 

[Harzerezh] – Troisième texte du marathon

Septième texte sur l’univers de Harzerezh issu de ma participation au Marathon prompt du 21 et 22 août 2010.

De la fatalité d’être pauvre

Prompt : – L’argent ne fait pas le bonheur…
– Faux ! Ça c’est des salades qu’on raconte aux pauvres pour pas qu’ils se révoltent ! [Inconnu et Gabrielle, Desperate Housewives] lancé par brisby_pops sur Marathon Prompt.
Rating : G
Nombre de mots : 357

Continuer la lecture de [Harzerezh] – Troisième texte du marathon 

[Harzerezh] – Deuxième texte du marathon

Deuxième texte sur l’univers de Harzerezh issu de ma participation au Marathon prompt du 21 et 22 août 2010.

L’arrivée d’Anthony

Prompt : You’re just too good to be true (Tu es juste trop beau pour être vrai) [Supremes & Temptations – Can’t take my eyes off you] lancé par calliopel Marathon Prompt.
Rating : G
Nombre de mots : 1037

Continuer la lecture de [Harzerezh] – Deuxième texte du marathon 

[Harzerezh] – Texte de participation au marathon

Suite à ma participation au marathon prompt sur la communauté LiveJournal Marathon Prompt, je vous présente sept petits textes sur mon univers original Harzerezh. Voici le premier.

Cette gamine qui pense

Prompt : You were thinking. It’s annoying. (Vous pensiez. C’est exaspérant)[Sherlock Holmes, Sherkock BBC 101] lancé par calliopel sur Marathon Prompt.
Rating : G
Nombre de mots : 173

Continuer la lecture de [Harzerezh] – Texte de participation au marathon 

Arbre à drabbles – Trois textes sur Harzerezh

Le livre

« Tu ne peux pas l’emprunter. »
Martha regarda Angèle de sa mine sévère. La petite fille essaya de soutenir son regard… En vain. Elle savait que la bataille était perdue d’avance. Elle reposa le livre sur les mythologies celtiques qui avait attiré son attention. Martha la poussa vers l’avant en direction des étagères de la section enfantine. La femme fronça les sourcils, sembla chercher un livre pendant quelques secondes et lui fourra un album rose dans les mains.
« Les enfants doivent plutôt lire ce genre de choses », dit Martha en lançant un regard dédaigneux à la fillette.

Celle qui était différente

Elle n’est pas comme eux du tout. Elle est silencieuse, seule dans son coin avec des livres. Car oui, elle sait déjà lire. Elle sait aussi compter, calculer. Elle sait et comprend des choses qui leur échappent. Elle leur fait peur. Elle effraie même les grandes personnes. Ses grands yeux bleus connaissent les réponses à toutes les questions de la maîtresse. A leurs questions aussi. Parfois, elle donne l’impression qu’elle en sait plus. Elle connaît des mots compliqués, des mots de grands. Mais souvent elle reste silencieuse. Erwan sait qu’Angèle ne doit pas trop parler. Sinon, elle se fait gronder.

 

Ils sont saufs

Ils sont saufs.
C’est le plus important. Rien d’autre ne compte. Elle le fait pour eux. Pour leur sécurité, leur avenir.
Ils sont en sureté.
Son futur lui est inconnu, incertain, flou. Cependant, elle reste sereine. Le sort qui lui sera réservé ne l’effraie pas plus que ça.
Ils iront bien.
Elle a une certitude, elle s’y accroche. Le quai de la gare s’éloigne. Elle soupire. Soulagement mêlé de quelque anxiété.
Il ne leur arrivera rien.
Elle a un sourire jaune, un de ces sourires qui nouent l’estomac. Son espérance est peut-être un peu naïve. Comment croire ces gens-là ?